Le groupe

Savet gant izili leurenn alternativel Sant-Brieg e 2007 ( ezel int bet eus ar strolladoù Melmor, Nevrotic Explosion, Paku Puawaï, Straight in tha veins…), un daouad e oa Trouz an noz , a-raok ma vefe degemeret ganto un DJ ha div genganerez brezhonegerez er strollad 2 vloaz goude. Kemmeskañ a reont ar brezhoneg, ar gallaoueg hag ar galleg da gas war-raok ur rock burutellus, o tennañ war-zu un elektro-punk hironet gant livioù gwech ouzh gwech hardcore, reggae pe c’hoazh hengounel ; hep lakaat bevenn ebet d’ar c’hrouidigezh.
Da-heul ur bladenn emembannet e 2008 e vo embannet album gwirion kentañ Trouz an noz, kenproduet gant Folklore de la Zone Mondiale ha General Strike a-benn Miz du 2010.
C’hoant ebet gant ar strollad da sevel tonioù o tennañ d’ur sonerezh graet ha klevet c’hoazh met ur youl da sankañ o roud e lec’h ma ne vezer ket kustum da glevet yezhoù Breizh. Kenderc’hel a ra Trouz an noz da doullañ d’e vod erv ar rock engouestlet breizhat.

Formé par des protagonistes de la scène alternative briochine (ex Melmor, Nevrotic Explosion, Paku Puawaï, Straight in tha veins…), Trouz an noz, Le Bruit de la Nuit, démarre en 2007 en duo avant de s’entourer deux ans plus tard d’un DJ et de deux choristes.
Mélangeant le breton et le gallo à la sauce rock contestataire, le groupe s’engage dans un électro-punk métissé aux accents tantôt trad , tantôt reggae, tantôt hardcore, sans se donner de limites à la créativité.
Après son premier disque auto-produit en 2008, Trouz an noz a sorti son premier album en novembre 2010 en co-production avec le Folklore de la Zone Mondiale et General Strike.
Dans les années qui suivent le groupe s’accompagne d’un VJ, Oliv, qui mixe des performances vidéos en direct, puis de Jess, au violon.
2014 marque un tournant pour le groupe avec le départ de Mathieu, chanteur, remplacé par Nico qui en plus de la guitare, assurera la chant lead désormais. Xav (The Decline!) rejoint momentanément le groupe à la deuxième guitare. C’est aussi en cette fin d’année que le groupe vit un épisode tragique avec la disparition brutale de Riwanon, choriste.
Trouz an noz continue malgré tout, après le passage de Pierrot à la deuxième guitare et l’arrivée de Marie aux choeurs, avec pour projet un deuxième album en 2015.
Sans vouloir ressembler à du déjà fait mais en cherchant à mettre son empreinte là où les langues bretonnes n’ont pas forcément l’habitude d’être entendues, Trouz an noz continue de creuser le sillon, à sa manière, du rock revendicatif breton.

Le Bru d’la néteïe, une aucléïe de Saint-Berieu, o du biaou monde qui s’produisit d’aoutfaï dans Melmor, Nevrotic Explosion, Paku Puawaï, Straight in tha veins…commencit en 2007 en coupl’ avant de se grayer d’ un DJ et deux chantouses. V’là un méleyard de berton et d’gallo à hucher ben haou!
Après une permière gaoufe à ouire en 2008, un permier album en 2010, i sont cor pârés à souner dans l’ertin-bru en 2015 !